De l’influence bénéfique de la nature sur la fièvre de son esprit, Baudelaire exultait: « Tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté… »

catherine weyzneth